Foire aux questions



Comment ce processus fonctionne-t-il?
Lorsqu’un homme devient riche, un désir de prestige est né en lui. Pour atteindre ce prestige il ressent le besoin d'avoir certaines qualités remarquables qui le distinguent de l'homme ordinaire: une culture plus soignée, une meilleure éducation, un plus grand raffinement social, etc. Il ressent le besoin d'adopter un mode de vie qui correspond à l'idée que le public a d'un homme de prestige devrait être. Poussé par ce désir, il commence à se perfectionner selon ce modèle idéal.

Lorsque ce processus d'amélioration a commencé aux États-Unis, la vie culturelle américaine n'avait pas encore des archétypes nationaux appropriés....

Ceux qui aspiraient à faire partie de l'élite ont été obligés d'imiter les modèles européens, surtout l'anglais, archétype naturel pour les Américains. Par conséquent, ils pensaient qu’un train de vie à la manière d'un gentleman anglais leur apporterait un certain prestige. Et comme les Anglais en général reconnaissaient la supériorité de la mode française, les épouses de ces Américains ont commencé à adopter certains styles français pour gagner du prestige auprès du public américain.

De cette façon, dans seulement deux ou trois générations, des élites rudimentaires acquirent une authenticité qui les a rendues capables d'être assimilées par des élites plus anciennes.

Dans une société bien constituée, ce processus de raffinement aurait lieu dans toutes les classes sociales et pas seulement chez les plus hautes. Parce que le désir inné de l'homme pour la perfection se trouve au cœur même de ce processus....

Dans leur périple vers la perfection, chacune des différentes classes sociales développe naturellement des types humains qui lui sont propres (p.186).
C’est quoi une "élite locale"?
Voilà donc, une première façon de concevoir une élite: un groupe de personnes qui constituent le meilleur dans leur localité. Elles excellent dans leurs activités respectives, qui sont aussi les activités les plus importantes, et génèrent une culture d'élite par leurs relations sociales informelles ....

Imaginez une ville qui se targue d'une académie militaire, d’un institut de théologie, d'une école d'art. Les personnalités de la ville reçoivent chez elles le personnel enseignant de ces écoles, formant ainsi une élite locale dont la convivialité, quoiqu'elle ne soit aussi élevée que dans notre exemple précédent [élites nationales], ne lui est pas moins analogue (p. 184).